Bernard Noël traducteur

En 1983, Bernard Noël créa au Centre littéraire de Royaumont des séminaires de traduction poétique qui réunissaient une dizaine d’écrivains autour d’un poète étranger invité. La liste des traductions qu’il a supervisées est disponible sur le site internet de la Fondation Royaumont :

https://www.royaumont.com/fr/litterature

*

En ce qui concerne les ouvrages en arabe et en hébreu, Bernard Noël ne les a pas véritablement traduits mais il a perfectionné le passage au français en collaboration avec les auteurs.

*

1955

  • Démons et Merveilles de Howard Phillips Lovecraft (anglais), Éditions des Deux Rives. Réédition Bibliothèque Mondiale en 1958. Réédition UGE 10/18 en 1962.

1957

  • L’Homme venu du futur de Lewis Padgett, pseudonyme de Henry Kuttner & Catherine Lucille Moore (anglais), Éditions des Deux Rives, Paris.

1958

1959

1962

  • Deirdre de William Butler Yeats (anglais).
  • La Pleine Lune d’Isabella Augusta Gregory, dite Lady Gregory (anglais).

Ces deux pièces ont été représentées au Théâtre de l’Alliance Française (Paris) mais la traduction de Bernard Noël n’a pas été publiée.

1964

1966

  • L’Éveil du printemps de Frank Wedekind (allemand).
  • La Culotte de Carl Sternheim (allemand).

Ces deux pièces ont été traduites par Bernard Noël et Renate Hoffmann. Elles ont été représentées en mai et juin au Théâtre de Poche-Montparnasse (Paris), dans une mise en scène de Frédérique Ruchaud. Les interprètes furent Yves Beneyton, Marc Duchamp, Rosine Gueugniaud, Dominique Labourier, Nicole Laguigner, Richard Leduc, Danièle Sebag, Marie See et Paul Vervisch.

1969

  • La Mer des blattes de Tomaso Landolfi (italien), in « La Femme de Gogol et autres récits », Gallimard, Paris.

1972

  • Shakespeare d’Anthony Burgess (anglais), avec Maud Sissung, Buchet-Chastel, Paris.

1973

  • Lunatics de Robert Maguire (anglais), avec l’auteur, Textes/Flammarion, Paris.

1984

  • Dix-neuf poèmes de Sàndor Weöres (hongrois), avec Lorand Gaspar et Ibolya Viràg, L’Alphée, Paris.

1988

  • Le Leurre optique de Donatella Bisuti (italien), Unes, Draguignan dont 40 ex. avec une aquatinte de Vita Carlo Fedeli.
  • Narcisse de Pentadius (latin), eaux-fortes de Ramon Alejandro, Les Cahiers des Brisants, Mont-de-Marsan (99 ex.).

1989

1991

  • La Nuit des rois de William Shakespeare (anglais), traduction et adaptation, L’Arpenteur/Gallimard, Paris.

1993

  • Ababyl de Chawki Abdelamir (arabe), avec Mohamed Kacimi, illustrations d’Anne Slacik, PAP, Pully.

1997

  • Bouche déchirée d’Israël Eliraz (hébreu), avec Colette Salem, Unes Draguignan.

1998

  • Le souvenir s’achève en poussière toi aussi d’Israël Eliraz (hébreu), avec une encre d’Éliane Kirscher, l’attentive, Ségaliérette (15 ex.).

1999

  • Le Don du vide de Mohammed Bennis (arabe), avec l’auteur, L’Escampette, Bordeaux (arabe).
  • Nuage de Mohammed Bennis (arabe), avec une encre d’Éliane Kirscher, l’attentive, Ségaliérette (15 ex.).
  • Petites bêtes de Israël Eliraz (hébreu), avec Colette Salem, Dana, La Chapelle-Chaussée.
  • Le Mur de Vermeer d’Abbas Baydoun (libanais), encre d’Éliane Kirscher, l’attentive, Ségaliérette (15 ex.).

2000

  • La Nuit dans sa clôture de sang de Donatella Bisuti (italien), avec Jean-Jacques Boin, Unes, Draguignan, 33 ex.
  • Quinze regards de Eugenio de Andrade (portugais), avec Christian Crognier, Écarts, Paris.
  • Échelles de la métaphysique de Abdallah Zrika (arabe), avec l’auteur, L’Escampette, Bordeaux.
  • Herbes de Israël Eliraz (hébreu), avec Colette Salem et Laurent Schuman, Le Taillis pré, Châtelineau.
  • Seule, la bouche de Fabio Scotto (italien), encre de Paul Trajman, l’attentive, Ségaliérette.
  • Au jardin de Giampiero Neri (italien), encre d’Éliane Kirscher, l’attentive, Ségaliérette (15 ex.).
  • La Course de Paolo Ruffili (italien), frottage de Bernard Noël et Éliane Kirscher, l’attentive, Ségaliérette (15 ex.).
  • La Perte de l’aiguille du temps d’Abdallah Zrika (marocain), encre d’Éliane Kirscher, l’attentive, Ségaliérette (15 ex.).
  • Vers la phrase infinie de Carlos Henderson (espagnol), encre d’Éliane Kirscher, l’attentive, Ségaliérette (15 ex.).

2001

  • Vouloir et autres verbes de Dorothee Neserke (allemand), peinture d’Anne Slacik, l’attentive, Ségaliérette (15 ex.).
  • L’Amoureux de Donatella Bisuti (italien), intervention plastique de Leonardo Rosa, l’attentive, Ségaliérette (15 ex.).

2002

  • La Maison de Kaspar Hauser de Vivian Lofiego (espagnol), intervention plastique de Bernadette Griot, l’attentive, Ségaliérette (17 ex.).

2003

  • Comment entrer dans la chambre où l’on est depuis toujours d’Israël Eliraz (hébreu), avec l’auteur, José Corti, Paris.
  • Apparition du silence de Leonardo Rosa (italien), L’Amourier, Coaraze.
  • L’Obélisque d’Anaïl de Chawki Abdelamir, Mercure de France, Paris (préface et traduction de l’arabe).
  • Study of two pears/Étude de deux poires de Wallace Stevens (bilingue français-anglais), gravures de Judith Rothchild, Verdigris Press, Owings Mills (50 ex. dont 6 ex. dans un coffret contenant le cuivre de l’une des  gravures).
  • Le récidiviste de Krystyna Rodowska (polonais), peinture de Jacques Vimard (15 ex.).

2004

  • Passage des ombres et du vent d’Antonio Prete (italien), dessins de Jean-Paul Philippe, édité par la commune d’Asciano pour les dix ans du Site transitoire.
  • Animals in art de Ron Padgett (anglais), collages de Bertrand Dorny, New-York/Paris (9 ex.).

2006

  • Le Corps du sable de Fabio Scotto, bilingue français-italien, L’Amourier, Coaraze (préface et traduction de l’italien).

2007

  • Insecte de l’infini d’Abdallah Zrika (arabe), avec l’auteur, La Différence, Paris (arabe).
  • Tombes de verre et autres poèmes d’Abbas Beydoun (arabe), avec Madona Ayoub et Antoine Jockey, Actes sud, Arles.
  • Le Livre de l’amour de Mohammed Bennis (arabe), avec l’auteur, Al Manar, Neuilly.

2011

  • Un autre bout du bleu de Mohammed Bennis (arabe), avec l’auteur, bilingue arabe-français, Émérance, Angoulême.

2012

  • Vers le bleu de Mohammed Bennis (arabe), avec l’auteur, L’Arbre à paroles, Amay.
  • Vers le nu de Krystyna Rodowska (polonais), L’Harmattan, Paris.

2013

  • Lieu païen de Mohammed Bennis (arabe), avec l’auteur, L’Amourier, Coaraze. Ce livre a obtenu le Prix Max Jacob étranger 2014)
  • Nuit du rubis de Mohammed Bennis (arabe), avec l’auteur, Manière noire, Vernon, 20 ex.

2018

  • Chutes/Caìdas de Teresa Soto, bilingue français-espagnol, L’Herbe qui tremble/Incorpore, Paris/Barcelone (préface et traduction).

2019

  • Nietzsche de John Cowper Powys, dessins d’André Masson, Fata Morgana, Montpellier. (Le Corps temporel, postface et traduction de l’anglais).

http://www.fatamorgana.fr/livres/essai-sur-nietzsche