2 réflexions au sujet de « Des mots et des paysages – Jean Marc de Samie »

  1. Le point de fuite dans l’image laisse des espaces où l’imagination invite à se projeter : les chemins de forêt, « Holzwege » chez Heidegger. Cependant la lumière a anéanti les détails dans l’image (ordinairement prisés par les photographes), pour s’y poser, ouvrant d’autre chemins de traverses.
    En empruntant ces espaces vides, notre destin serait probablement changé.
    Jean Marc de Samie

  2. Une allée profonde qui ne mène nulle part… ou bien ailleurs.
    Dans le secret des ombres, des mots et de la poésie.
    Très belle photo, belle image…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.